Rechercher un
avis de décès

Avis de décès
< Retour

À la mémoire de
Gisèle Dubé-Bélanger
21 janvier 1930 – 30 septembre 2021 - 91 ans
À la Maison Marie-Élisabeth, le 30 septembre 2021, nous a quittés à l’âge de 91 ans et 8 mois, madame Gisèle Dubé-Bélanger, demeurant à Rimouski, épouse de feu monsieur Adrien Bélanger, fille de feu monsieur Robert Dubé et de feu madame Aurore April.

La famille recevra les condoléances le vendredi 15 octobre de 19 h à 21 h au Funérarium JB de Rimouski, 240, Saint-Jean-Baptiste Ouest. Les funérailles de madame Gisèle Dubé-Bélanger seront célébrées le samedi 16 octobre à 10 h 30 en l’église Saint-Pie-X et de là au Mausolée Saint-Germain de Rimouski. Samedi, jour des funérailles, le Funérarium JB sera ouvert à compter de 9 h.

Madame Dubé-Bélanger laisse dans le deuil ses enfants (Bélanger) : Mario (Danièle Tremblay), Louisette (Normand Proulx), Lino, Daniel (Nathalie Charest), Hélène et Jacques (Linda Pagé); ses petits-enfants : Marie-Hélène, Catherine, Simon, Jean-Philippe, Gabriel, Marianne, Lysandre, Anne-Sophie et Guillaume; ses arrière-petits-enfants : Sofia-Rose, Alex-Antoine, Victoria, Olivia, Ann-Charlie, Jade et Élie; ses sœurs Marcelle, Pauline, Sylviane et Jacqueline (Jacques Chénier); ses belles-sœurs Fleur-Ange Beaulieu et Carolle Beaupré, ses neveux et nièces ainsi que de nombreux amis.

Les gens qui le désirent peuvent faire un don à la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski ou à la Maison Marie-Élisabeth, deux endroits où elle a reçu des soins très appréciés.

« Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont plus où ils étaient, mais ils sont toujours et partout où nous sommes. »
Alexandre Dumas
Message de Mario Bélanger 17 octobre 2021

Allocution pour les funérailles
de Gisèle Dubé-Bélanger

Mario Bélanger, Église Saint-Pie X, samedi 16 octobre 2021, 10h30

Bonjour à tous! Ma maman, Gisèle Dubé-Bélanger est décédée le 30 septembre dernier, à 91 ans et 8 mois.

C'est arrivé après 40 jours aux bons soins de l'hôpital de Rimouski et de la maison Marie-Élisabeth. Elle a connu des journées difficiles pendant cette période et d'autres journées où elle semblait se remettre pour le mieux.

Ces quelques semaines ont été l'occasion de bonnes discussions avec toute sa famille proche.

Il faut dire que Gisèle faisait partie d’une grande famille, une famille qu’elle a bâtie avec beaucoup de volonté et d’énergie avec son mari Adrien, qui nous a quittés en 2015. Ensemble, Gisèle et Adrien ont donné la vie à six enfants, qui ont ensuite donné la vie à neuf petits-enfants, qui ont eux-mêmes donné la vie à sept arrière-petits-enfants… Ajoutez à cela les conjoints et conjointes, et ça fait de belles grosses réunions familiales. Et Gisèle a toujours été au cœur de nos activités.

Je profite du moment pour vous signaler la dimension de notre famille. La plupart sont ici aujourd'hui. Alors, je mentionne simplement les prénoms :
Guillaume, Anne-Sophie, Thierry, Linda, Jacques
Frédérique, Gabriel, Élie, Jade, Amélie, Jean-Philippe, Hélène
Lysandre, Marianne, Nathalie, Daniel; Lino
Victoria, Alex-Antoine, Sofia-Rose, Philippe, Marie-Hélène
Ann-Charlie, Olivia, Dave, Catherine, Normand, Louisette
Julie, Simon, Danièle et Mario.

Malgré les distances, Gisèle gardait également de bons contacts avec ses sœurs Marcelle, Sylviane, Jacqueline et Pauline, qui sont nos matantes. Le décès dans les dernières années de deux de ses sœurs, Andrée et Gaétane, ainsi que d’un frère, Herman, avait été pénible pour notre maman.

On peut dire que Gisèle avait aussi beaucoup d’amis et de connaissances. C'était une personne très agréable à vivre: souriante, accueillante, généreuse, sociable. Elle aimait la musique, la lecture, la discussion. Elle était ricaneuse aussi.

Un peu d’histoire maintenant. Gisèle est née à Saint-Clément, deuxième de la famille de Robert Dubé et de Aurore April.

Au début des années 1950, la jeune Gisèle s'est amouraché d’un homme qui s'appelait Adrien, et qui est devenu son mari pendant plus de 60 ans. Ensemble, ils ont d'abord résidé à Saint-Jean-de-Dieu, où ils ont donné naissance à leurs six beaux et talentueux enfants : Mario, Louisette, Lino, Daniel, Hélène et Jacques.

En 1964, la famille déménage à Rimouski, sur la 2e Rue Ouest, un milieu où chaque maison avait une trâlée d’enfants et où chacun de nous pouvait se faire des amis. En famille, nous avons vécu de belles aventures au chalet de L’Anse-au-Sable et plus tard, à celui de Sainte-Luce.

Puisque je suis l’aîné de la famille et que j’ai la parole, je vais raconter deux aventures que j’ai vécues avec ma maman.

D’abord, quand j’ai étudié à l’Université, dans la ville de Québec, pendant trois années dans les années 1970, ma mère et moi, on échangeait des lettres par la poste à toutes les semaines ou presque. Il n’y avait pas d’internet dans ce temps-là. Mais la distance faisait qu’on avait besoin de s’écrire, de garder le contact par les mots. Si j’ai fait carrière dans le monde de l’écriture, je dirais que Gisèle a beaucoup été à l’origine de ce plaisir de rédiger une multitude de phrases et de paragraphes. Je lui dois beaucoup.

Autre souvenir : en avril 2004, j’ai participé au Salon du livre de Concarneau, en Bretagne. Ça adonnait que mon anniversaire arrivait alors que j’étais là-bas, loin de Rimouski. Imaginez ma surprise lorsque, durant un repas dans une salle avec une centaine de personnes, les responsables ont fait jouer une cassette où ma mère et la chorale de Saint-Pie X chantaient deux chansons spécialement en l’honneur de mon anniversaire. Gisèle avait tout organisé ça sans me prévenir. C’était toute une surprise.

Ce que notre mère a transmis aussi à tous ses enfants, c’est sa passion pour la musique. Nous avons tous appris à manier des instruments de musique, et nous le faisons encore avec plaisir, avec des degrés de compétence variés, faut-il préciser…

Pendant de nombreuses années, Gisèle a enseigné, elle a donné des cours de piano. Elle a aussi été organiste, ici même à l’église de Saint-Pie X. Elle a fait partie de différentes organisations. Elle se préoccupait du sort des plus démunis de ce monde.

Durant sa vie de retraitée, elle a fait des voyages qu’elle a beaucoup appréciés : en Guadeloupe, en République dominicaine, en Floride, en France et en Italie.

Aux résidences Saint-Louis, où elle a habité dans les dernières années, un milieu de vie qu’elle appréciait beaucoup, elle s’est occupée de la bibliothèque et elle a joué du piano dans plusieurs cérémonies. Partout, elle s’est fait de nombreux amis et elle a laissé de bons souvenirs.

Sa bonne humeur était contagieuse. Et ce qu’on remarquait, c’est que chaque fois qu’on lui proposait quelque chose pour son bien-être, elle répondait : « Ah oui! C’est une bonne idée! » Mais elle ne l’appliquait pas toujours…

Par exemple, on lui rappelait souvent de prendre sa marchette pour ne pas tomber. Elle avait sur le mur de son appartement une pancarte qui disait : «N’oubliez pas votre marchette». Et maman nous disait : « Viens voir ma pancarte ». Et elle se rendait jusqu’à la pancarte… sans sa marchette.

Malgré son état de santé qui se dégradait dans les derniers jours, à la maison Marie-Élisabeth, elle conservait sa bonne humeur et nous disait souvent : «Eh que je suis chanceuse d’être ici! Chu donc ben contente! Même si j’étais pas malade, j’aimerais ça rester ici.»

Gisèle était aussi une personne très croyante. En passant, entre le jour de son entrée à l’hôpital et le jour de son décès, on a calculé qu’il y avait 40 jours. Exactement comme la durée du Carême. Alors, on s’est demandé ce qui aurait pu arriver trois jours après son décès…

Notre mère avait le cœur fragile, mais c'était un grand cœur, qui va nous manquer. On va tous garder un excellent souvenir de sa présence et de tout ce qu’elle a accompli dans sa vie.

Salut maman et merci pour tout ce que tu as fait. Victor Hugo a écrit une belle pensée pour se souvenir d’une personne décédée : «Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.» Alors, maman, tu seras toujours avec nous. Et maintenant, la vie continue...

Merci à toutes les personnes qui ont transmis leurs condoléances à notre famille, par courrier, sur internet, au salon funéraire ou ici à l’église Saint-Pie X. Merci à Lino et aux musiciens, qui ont créé une si belle ambiance. Claude-Robin et Dominique, en particulier. Merci à M. René Truchon et à son équipe, du funérarium JB. Merci aussi à l’abbé Gérald Roy, qui connaissait bien Gisèle et qui nous a fait plaisir en acceptant de diriger cette messe de funérailles.

Je profite du moment pour inviter la famille et la parenté au Mausolée de Rimouski, sur la 2e Rue Est, pour une brève cérémonie intime autour du cercueil et pour prendre un repas ensemble.
+++++

Message de Ginette Dubé 15 octobre 2021

À Marcelle, Jacqueline, Sylviane et Pauline, j'offre mes sincères condoléances. Je vous accompagne en pensée aujourd'hui, vendredi, et demain, jour des funérailles de Mme Gisèle.
Votre cousine,
Ginette Dubé

Message de France Belanger 14 octobre 2021

Nos plus sincères condoléances en ces jours de deuil. Nos pensées vous accompagnent.

Message de Pauline 14 octobre 2021

Une grande dame que j’ai eu chance de connaître

Message de Babin Babin 13 octobre 2021

A toutes la famille de Mme Gisèle veuillez accepter toutes mes condoléances.Mme Gisèle et Adrien était
de bons ami(es).;;A Victo et à moi.

Message de O'Neil Côté 13 octobre 2021

Mario et Danièle,
Famille Bélanger,

Il est de traditions de se réunir lors du décès d’un des nôtres et ainsi témoigner notre respect, notre soutien et notre amitié à la famille et aux amis.

Je ne pourrai malheureusement pas être des vôtres vendredi, la distance rendant notre présence impossible. Mais sachez que je suis avec vous de tout cœur dans la peine que vous vivez.

Sincères condoléances !

Bon courage !

Message de Louise St-Laurent 08 octobre 2021

Mes sincères sympathies Louisette et toute ta famille

Message de Lucette Proulx et Alain Rioux 06 octobre 2021

C'est au nom de tous les bénévoles de la Maison Accueil-Maternité que nous regrettons le départ de Mme Bélanger. Elle aimait l'oeuvre de la Maison de l'Accueil . Nos plus sincères condoléances. Alain Rioux

Message de Michel Lavoie 06 octobre 2021

Quelle surprise d'apprendre le décès de madame Bélanger ! Je la voyais encore récemment à la messe chaque dimanche à l'église de Saint-Robert, accompagnée de sa fille Louisette. Sa présence et son sourire vont nous manquer. Je garde un excellent souvenir de madame Bélanger et de sa famille, chez qui j'ai été pensionnaire durant mes années de Cégep.
À chacun de ses enfants, mes sincères sympathies.

Michel Lavoie, Rimouski

Message de Pauline Dubé 05 octobre 2021

Gisèle est allée rejoindre maman. papa ,René-Jean, Herman, Gaétane et Andrée pour fêter dans le ciel. Ils sont plus nombreux que nous (les 4 )qui demeurons ici:mais ça nous en fera une de plus à implorer.
A toute sa famille ,soyez assurée que je continuerai toujours d'être votre tante et de vous aimer même de loin. Malgré mon absence je suis et serai présente avec vous tous et partagerai votre peine moi qui ai été la "bouquetière "à son mariage, son élève de piano et surtout sa soeur qui l'aimait beaucoup. Toutes mes sympathies.

Message de Lucie Ouellet 04 octobre 2021

C’est avec tristesse que maman (Jacqueline) m’a appris le décès de sa voisine, votre maman. Sachez que c’est une grande perte car c’était une madame toujours souriante et qui avait un beau talent, la musique. Elle va nous manquer et j’en garde un bon souvenir. Maman se joint à moi pour vous offrir toutes nos sincères condoléances à la famille.

Message de Aubert Côté 03 octobre 2021

Sincères Condoléances à toute la famille.

2146 Visites